Impact d’un protocole d’alimentation précoce, chez les patients victimes d’un AVC aigu

Le réseau « Recherches et Innovations Paramédicales » du GIRCI Grand-Ouest conduit depuis février 2019 un projet de recherche collaboratif avec des diététiciens nutritionnistes, en partenariat avec des professionnels de neurologie, d’endocrinologie et d’orthophonie.

Les professionnels travaillent sur l’écriture d’un projet de recherche sur le thème de l’Impact d’un protocole d’alimentation précoce chez les patients victimes d’un AVC aigu.

Un projet collaboratif, c’est quoi ?

Un projet de recherche collaboratif est composé d’un consortium d’au moins deux entités dans l’objectif de travailler sur une thématique de recherche. Dans le cas de ce projet, les entités seront des professionnels paramédicaux diététiciens.
Les professionnels deviennent des partenaires et se regroupent en un consortium, sous l’impulsion d’un porteur, dans le but de développer ensemble les thématiques soulevées en y apportant chacun sa contribution à hauteur de ses compétences et de ses moyens.

Un projet collaboratif permet à son porteur et aux partenaires de s’associer pour :

  • Mutualiser les compétences et les outils pour co-écrire un projet de recherche multicentrique
  • Fédérer les équipes de diététique de l’inter-région autour d’un projet
  • Se former à la recherche en soins

Qui sont les acteurs du projet?

Ce projet a été initié par Emilie Gislier, animatrice du réseau Recherches et Innovations Paramédicales, en février 2019.

Aujourd’hui, le réseau « Recherches et Innovations Paramédicales » conduit le projet avec 15 diététiciens nutritionnistes des CHU d’Angers, Nantes, Rennes, du CHD Vendée et du CH de Chartres.

Sylvie Aprelon et Sophie Marin représentent le CH de Chartres ; Elie Guyau et Stéphanie Martin représentent le CHD de Vendée ; Angélique Campion et Magali Cénier représentent le CHU d’Angers, Audrey Feltri, Nadine Goujon, Nadège Grasset, Caroline Guillotin, Soazig Lerhun et Christelle Lucas représentent le CHU de Nantes ; Sylvana Bigot, Estelle Gesmier et Véronique Lebail représentent le CHU de Rennes.

Ce projet associe aussi des professionnels de neurologie, d’endocrinologie et d’orthophonie qui apportent une expertise ponctuelle.

Comment la question de recherche a-t-elle été choisie ?

La thématique du projet a été définie à l’issue d’un sondage auprès de partenaires diététiciens nutritionnistes du Grand-Ouest (hors libéraux, prestataires de santé et restauration) en avril 2019. La question de recherche a ensuite été affinée au cours des réunions de travail.

Comment le travail s’organise-t-il ?

Une webconférence est organisée toutes les 3 semaines le mardi de 15h30 à 17h00. Les personnes investies sur le projet sont invitées à y participer depuis leur établissement. L’animateur du projet mène cette visioconférence. Lorsque les conditions sanitaires le permettront, les visioconférences auront lieu sur les différents établissements. Les webconférences sont enregistrées et disponibles sur demande.

Ces réunions seront organisées en 3 temps :

  1. Bilan sur l’avancée du projet et présentation du résultat du travail intercession
  2. Temps de formation méthodologique
  3. Relevé de décision sur les travaux à mener

Qu’est-ce que ce projet m’apportera ?

  • De la formation à la recherche paramédicale appliquée à un projet centré sur une thématique diététique
  • Un enrichissement de mes connaissances sur la thématique
  • Une valorisation par la participation à un projet
  • Une meilleure connaissance de mes collègues sur l’inter-région

Quel est l’état d’avancement du projet ?

Le synopsis du projet prend forme et sera prochainement présenté en DRCI pour évaluation. L’objectif du groupe de travail est de pouvoir proposer une lettre d’intention à l’appel d’offre PHRIP de la DGOS.

Une étude ancillaire sur la proportion de patients ne couvrant pas leurs besoins nutritionnels à J5 de leur AVC a été écrite par Magali Cénier du CHU d’Angers.

Formation

  • Lecture critique d’article, sources documentaire (Medline/Pubmed, Cochrane, Google scholar), typologie d’études – mai 2019
  • Archivage des résultats (Pubmed), gestion de la bibliographie (Zotero) – juillet 2019
  • Accès extranet et partage de bibliographie (Zotero) – septembre 2019
  • Structuration du protocole de recherche – octobre 2019
  • Recherche de données cliniques (Clinicaltrials.gov) – novembre 2019
  • Présentation d’une trame de Lettre d’Intention – février 2020
  • Le budget de l’étude – nov 2020

Présentation d’articles

  • Présentation collégiale de recherches d’articles – juillet 2019
  • Mini Nutritional Assessment (Chartres) – octobre 2019
  • Intérêt nutritionnel d’une nutrition entérale précoce post AVC (La Roche s/Yon) – décembre 2019
  • Effet du timing et de la méthode de la renutrition par voie entérale chez des patients dysphagiques suite à un AVC (Nantes) – janvier 2020
  • Impact de la nutrition entérale précoce suite à un AVC sur le pronostic à court terme (Le Mans) – février 2020
  • Une Prise en charge nutritionnelle précoce et individualisée chez les malades hospitalisés pour une affection médicale aiguë diminue le risque de complications et réduit la mortalité – The Lancet – novembre 2020

Question de recherche

  • Rédaction d’un rationnel d’étude (Rennes) – octobre 2019
  • Réflexion sur les hypothèses testées et les critères de jugement – novembre 2019
  • Proposition d’un premier schéma d’étude (hypothèse, objectifs & critères) – janvier 2020
  • Proposition d’un second schéma d’étude (hypothèse, objectifs & critères) – février 2020
  • Réunion pluri-professionnelle présentielle CHU Angers – mars 2020
  • Rédaction du synopsis – novembre 2020
  • Présentation du projet à des experts – janvier 2020

Plus de renseignements?

emilie.gislier@chu-angers.fr – 02.41.35.64.06 / 06.65.81.14.22

%d blogueurs aiment cette page :