La Recherche Paramédicale du Grand-Ouest

Dressings and securements for the prevention of peripheral intravenous catheter failure in adults (SAVE): a pragmatic, randomised controlled, superiority trial

THE LANCET  VOLUME 392, ISSUE 10145P419-430, AUGUST 04, 2018

Dressings and securements for the prevention of peripheral intravenous catheter failure in adults (SAVE): a pragmatic, randomised controlled, superiority trial

Prof Claire M Rickard, Nicole Marsh, Prof Joan Webster, Naomi Runnegar, Emily Larsen,  Matthew R McGrail

Published:July 26, 2018
Summary
Background
Two billion peripheral intravenous catheters (PIVCs) are used globally each year, but optimal dressing and securement methods are not well established. We aimed to compare the efficacy and costs of three alternative approaches to standard non-bordered polyurethane dressings.
Methods
We did a pragmatic, randomised controlled, parallel-group superiority trial at two hospitals in Queensland, Australia. Eligible patients were aged 18 years or older and required PIVC insertion for clinical treatment, which was expected to be required for longer than 24 h. Patients were randomly assigned (1:1:1:1) via a centralised web-based randomisation service using random block sizes, stratified by hospital, to receive tissue adhesive with polyurethane dressing, bordered polyurethane dressing, a securement device with polyurethane dressing, or polyurethane dressing (control). Randomisation was concealed before allocation. Patients, clinicians, and research staff were not masked because of the nature of the intervention, but infections were adjudicated by a physician who was masked to treatment allocation. The primary outcome was all-cause PIVC failure (as a composite of complete dislodgement, occlusion, phlebitis, and infection [primary bloodstream infection or local infection]). Analysis was by modified intention to treat. This trial is registered with the Australian New Zealand Clinical Trials Registry, number ACTRN12611000769987.
Findings
Between March 18, 2013, and Sept 9, 2014, we randomly assigned 1807 patients to receive tissue adhesive with polyurethane (n=446), bordered polyurethane (n=454), securement device with polyurethane (n=453), or polyurethane (n=454); 1697 patients comprised the modified intention-to-treat population. 163 (38%) of 427 patients in the tissue adhesive with polyurethane group (absolute risk difference −4·5% [95% CI −11·1 to 2·1%], p=0·19), 169 (40%) of 423 of patients in the bordered polyurethane group (–2·7% [–9·3 to 3·9%] p=0·44), 176 (41%) of 425 patients in the securement device with poplyurethane group (–1·2% [–7·9% to 5·4%], p=0·73), and 180 (43%) of 422 patients in the polyurethane group had PIVC failure. 17 patients in the tissue adhesive with polyurethane group, two patients in the bordered polyurethane group, eight patients in the securement device with polyurethane group, and seven patients in the polyurethane group had skin adverse events. Total costs of the trial interventions did not differ significantly between groups.
Interpretation
Current dressing and securement methods are commonly associated with PIVC failure and poor durability, with simultaneous use of multiple products commonly required. Cost is currently the main factor that determines product choice. Innovations to achieve effective, durable dressings and securements, and randomised controlled trials assessing their effectiveness are urgently needed.
Funding
Australian National Health and Medical Research Council.

SAVE THE DATE _ JFRS 2021


Le Centre Hospitalier Universitaire d’Angers, et le réseau Recherches et Innovations Paramédicales du GIRCI GO, vous donne rendez-vous pour les 6es Journées Francophones de la Recherche en Soins qui se tiendront les 25 et 26 Novembre 2021 au Centre des Congrès Jean Monnier d’Angers – France

 Le thème retenu est « Des professions, des disciplines… une recherche : Ensemble pour la pertinence des soins ! »  

Que vous soyez chercheurs confirmés ou professionnels intéressés par la recherche, ne manquez pas cet événement dont le Comité scientifique sera cette année présidé par Madame Marielle Boissard, Infirmière PhD, Directrice des Soins au CHU de Rennes. 

En attendant le pré-programme, n’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement via cfps@chu-angers.fr

Le programme du 2e trimestre 2021

Vous exercez une profession paramédicale et vous êtes intéressé par la recherche en soin?

Participez aux Jeudis de la Recherche Paramédicale du Réseau Recherches et Innovations Paramédicales du GIRCI Grand-Ouest chaque premier jeudi du mois, entre 14h30 et 15h00.

Qu’est ce que les Jeudis de la Recherche Paramédicale ?

Les « jeudis de la recherche paramédicale » sont un programme de formation et d’échanges organisé en web-conférences. Chaque session, de 30 minutes, est animée par un professionnel paramédical du Grand Ouest sollicité en regard de son parcours de chercheur ou de sa volonté de partager son engagement dans la recherche.

L’objectif spécifique de ces sessions est pédagogique : former à la recherche documentaire et inciter à la lecture d’articles scientifiques. Ces interventions permettent indirectement aux participants de mettre à jour leurs connaissances par la recherche. Ces prises d’information sont le premier pas d’une sensibilisation au recours à la lecture d’articles scientifiques pour répondre à des questions de soins et faire évoluer les pratiques. 

Les interventions sont de deux types : « Cafés-lecture » et « Ma vie de chercheur ». Elles ont pour objectifs l’émergence d’une culture scientifique chez les professionnels paramédicaux du Grand Ouest, la visibilité des professionnels engagés dans la recherche, la création de réseaux de partage et de collaborations.

Différents types d’intervention

Cafés lecture

Le professionnel présente un article scientifique en lien avec sa pratique ou sa recherche. Il expose la méthode de recherche bibliographique qu’il a réalisée puis propose une lecture critique.

Ma vie de chercheur

Le soignant partage son expérience de chercheur. Il présente la genèse et la conduite de son projet. Il en expose les forces et les faiblesses, les opportunités rencontrées et les menaces surmontées. L’objectif est d’inciter les soignants du Grand-Ouest à se lancer ou à confirmer leur engagement dans la recherche.  La mise en lumière de chercheurs confirmés permet d’engager des collaborations, prémices de futurs réseaux de chercheurs paramédicaux. 

Lieu de diffusion

Les participants ont accès au webinaire du lieu qu’il souhaite à partir d’un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Ils ont également accès au webinaire en replay.

Pour participer, il suffit de vous inscrire auprès d’Emilie du réseau Recherches et Innovations Paramédicales : emilie.gislier@gmail.com

Certains établissements ouvrent des salles pour diffuser la webconférence. Rapprochez vous de votre correspondant local (cf page Qui sommes nous?/Référents) pour connaître les salles ouvertes sur votre établissement.

Le programme

Communication hypnotique lors de la pose d’un cathéter veineux périphérique

Ludovic Meuret est Infirmier-Anesthésiste Diplômé d’Etat. Il anime le réseau RARRE : Recherche en Anesthésie Réanimation REnnaise.

Il présentera un article écrit par Nicolas Fusco, médecin au CHU de Rennes sur l’effet bénéfique de la communication hypnotique lors de la pose d’un cathéter veineux périphérique. Un article publié dans le « British Journal of Anaesthesia en 2020.

BOURSE PARAMEDICALE JFRN-NATech 2021

La Commission Scientifique de la SFN est très heureuse de proposer pour la première fois une bourse paramédicale de 6000 euros (bourse JFRN-NATech).

Cette bourse doit permettre de faciliter financièrement un parcours académique d’un professionnel paramédical impliqué en périnatalité ou aider à conduire un projet de recherche paramédical dans ce domaine.

La dead-line pour se porter candidat est fixé au 1er juin.

Contexte et objectifs

La société NATech et le congrès de la Société Française de Néonatologie (SFN)/Journées Francophones de Recherche en Néonatologie (JFRN) apportent en 2021 un soutien à la recherche en médecine néonatale ou périnatale en proposant une bourse paramédicale. Cette bourse vise à encourager un parcours académique d’un professionnel de santé impliqué en médecine néonatale ou périnatale, et/ou à aider à conduire un projet paramédical novateur dans ce domaine.

Montant et remise des Bourses

Le montant de la bourse paramédicale est de 6 000 Euros.
Elle est destinée soit au candidat dans le cadre d’un parcours académique (master, doctorat,..), soit à financer un projet de recherche paramédicale en médecine néonatale ou périnatale.
Elle sera attribuée par un jury constitué des membres de la Commission Scientifique de la SFN (cf.
article 5).
Le versement de la bourse se fera au candidat à titre individuel lors du prochain congrès SFN/JFRN qui aura lieu les 9-10 décembre 2021 à Paris.
Le montant de cette bourse peut constituer un financement pour un candidat en Master 2 ou en
doctorat.
Son utilisation devra être détaillée dans le dossier de soumission. Libre au candidat d’utiliser ce
montant à titre purement personnel ou pour participer aux frais engendrés par sa recherche.
Le cumul avec une autre bourse est autorisé.

Nature du projet et profil des candidats

Tous les projets portant sur une thématique néonatale ou périnatale peuvent être proposés.
Il pourra s’agir d’un projet de recherche fondamentale, pré-clinique, clinique, épidémiologique, socioéconomique ou pharmaco-économique.
L’investigateur principal du projet devra être un professionnel de santé non médecin impliqué en
médecine néonatale ou périnatale.
Il n’y a pas de limite d’âge pour se porter candidat.
Le lauréat devra débuter son travail de recherche dans l’année civile d’obtention de la bourse.

Grand prix Ecouter Voir

Un concours ouvert entre le 1er février et le 15 avril 2021 aux futurs audioprothésistes. L’étudiant gagnant emportera 2500€ et sa vision du métier de demain sera mise en lumière !

Sujet du Grand Prix

Le parcours patient de demain : de la prise de conscience à l’appareillage et au suivi

Préambule

Le marché de l’audioprothèse est actuellement en pleine mutation. La mise en place du reste à charge zéro depuis janvier 2019 et le développement de nouvelles technologies (digitalisation, entrainement auditif, intelligence artificielle…) vont modifier la pratique quotidienne de l’audioprothèse.

Dans ce contexte, un nouveau parcours peut être imaginé pour garantir à nos patients une expérience optimale.

L’expérience patient est composée de l’ensemble des émotions et sentiments ressentis par un patient dans le cadre d’un parcours de soins

TÉLÉCHARGER LA PRÉSENTATIONTÉLÉCHARGER LE RÈGLEMENT DU GRAND PRIX

Objectifs

Le grand prix est organisé par la Fondation Écouter Voir. Il entend attirer l’attention des étudiants d’audioprothèse de 2ème et 3ème année sur l’évolution des pratiques du métier et par conséquent du parcours patient de demain « de la prise de conscience à l’appareillage et au suivi ».

Ce concours s’adresse aux étudiants dont les idées renouvelleront la conception des centres audition en proposant une organisation innovante et prospective du parcours patient.

Qui peut présenter un projet ?

Tout étudiant inscrit en 2ème ou 3ème année dans une des 9 écoles d’audioprothèse française.

La réponse au grand prix peut se faire de façon individuelle (un étudiant seul) ou collective (un groupe de 5 étudiants maximum).

Nous vous invitons à consulter les modalités de réponse dans le Règlement du Grand Prix Ecouter Voir 2021.

INSCRIVEZ-VOUS

Évaluation des projets

L’évaluation des dossiers sera faite par un jury (comité d’évaluation) composé de :

  • 1 à 2 membre(s) de la FNEA
  • 1 directeur d’enseignement
  • 1 membre de la Fondation Ecouter Voir
  • 2 membres du réseau Ecouter Voir
  • 2 professeurs ORL
  • 2 audioprothésistes

Tous les dossiers déposés avant le 15 avril minuit seront lus et analysés suivant une grille d’analyse commune à tous les membres du jury. Les rédacteurs des 3 meilleurs dossiers seront invités à venir soutenir leur étude (en présentiel nous l’espérons !) le 17 juin 2021 après-midi à Paris.

L’étude gagnante remportera le grand prix de 2500€ et ses idées pourront faire l’objet d’une expérimentation de mise en œuvre dans un ou plusieurs centres d’audioprothèse Ecouter Voir.

Inscrivez-vous vite et déposez votre projet avant le 15 avril 2021 sur l’adresse grandprix@ecoutervoir.fr pour espérer gagner notre grand Prix Ecouter Voir !

BONNE CHANCE À TOUS !

Prix Recherche en Hypnose (AAPH21)

Confédération Francophone d’Hypnose et Thérapies Brèves

Dans le cadre de ses missions de soins, d’enseignement et de recherche, et à l’initiative du Pr Castelnau, médecin chercheur à l’université de Tours, la CFHTB lance en 2021, et pour la première fois son Prix de recherche en hypnose. Cette action originale a pour objectif d’initier et développer des liens productifs et durables avec des équipes de recherche labellisées et francophones afin d’améliorer nos connaissances dans le domaine de l’hypnose.

Ce prix, d’un montant annuel de 15 000€, sera attribué à un candidat(e) désireux d’effectuer un travail de recherche autour de l’hypnose et :
– Ayant soumis un projet de recherche expérimental innovant et de qualité
– Dans une équipe de recherche labellisée (INSERM, CNRS, Université…)
– Et dans le cadre exclusif d’un Master 2 dans une université francophone.

L’hypnose, sous diverses modalités et sous de multiples dénominations, existe depuis les débuts de l’humanité; en ayant parfois affrontée diverses théories fantaisistes. Nous souhaitons, par cette initiative, nous inscrire dans le sillage de nos illustres prédécesseurs qui ont abordé cette approche avec les outils et la rigueur de la science, sans jamais oublier, cependant, la part irréductible de mystère qui réside dans chaque être humain.

Date limite de dépôt des dossiers le 30 avril 2021

Téléchargez le guide d’instruction   

Téléchargez le dossier de candidature

Contact

Impact du toucher massage en hôpital de jour

Sandra Piquin est infirmière à l’Institut de Cancérologie de l’Ouest sur le site d’Angers.

Elle présente son étude sur l’impact du toucher massage en hôpital de jour, une étude pilote.

Prix Recherche SFETD

La SFETD soutient 3 Prix de recherche, qui chaque année, permettent chacun à un jeune chercheur ou à un clinicien d’avancer dans son projet et d’œuvrer à l’amélioration des connaissances ou des modalités de lutte contre la douleur.

Prix Starter SFETD-Institut Analgesia

En partenariat avec la SFETD, la fondation Institut ANALGESIA attribue un financement d’un montant de 15 000 €.
Il doit permettre à une équipe qui souhaite développer une thématique de recherche dans le domaine de la douleur, d’acquérir ou de compléter des résultats préliminaires qui lui permettront ensuite de candidater à des appels à projet compétitifs (ANR, PHRC, PIA, H2020…).

TELECHARGER L’APPEL D’OFFRE

TELECHARGER LE DOSSIER DE CANDIDATURE

Date limite de soumission des projets : lundi 10 mai 2021 à midi

Prix SFETD Gisèle Guilbaud – Recherche fondamentale et clinique

En hommage à une grande figure féminine de la recherche, décédée en 2013, le prix de recherche de la SFETD a été renommé « prix de recherche Gisèle Guilbaud”.

Ce prix doit permettre à un jeune professionnel de santé ou un jeune chercheur scientifique en cours de thèse ou en stage post-doctoral de réaliser, poursuivre ou achever un projet de recherche fondamentale ou clinique dans le domaine de la douleur.
Cet appel est ouvert à tout candidat, âgé de moins de 40 ans, n’ayant pas de position statutaire, dont la recherche se déroule en France.TELECHARGER L’APPEL D’OFFRETELECHARGER LE DOSSIER DE CANDIDATURE

Date limite de soumission des projets : lundi 10 mai 2021 à midi

Prix SFETD- Fondation APICIL Innovations physiopathologiques, diagnostiques et thérapeutiques

En partenariat avec la SFETD, la Fondation APICIL attribue le Prix SFETD/ Fondation APICIL « Innovations physiopathologiques, diagnostiques et thérapeutiques au service des patients douloureux » d’un montant de 15000 euros pour permettre à un professionnel de santé (médical ou paramédical), un jeune chercheur scientifique en cours de thèse ou en stage postdoctoral, de réaliser, poursuivre ou achever un projet de recherche dans le domaine de la douleur.

TELECHARGER L’APPEL D’OFFRE

TELECHARGER LE DOSSIER DE CANDIDATURE

Date limite de soumission des projets : lundi 10 mai 2021 à midi

Bourse Avenir Recherche en Soins 2021

Fondation de l’avenir

Promouvoir le développement de la recherche en soins

La Fondation de l’Avenir souhaite promouvoir le développement de la recherche en soins au sein des établissements mutualistes et les amener à se positionner comme des acteurs majeurs de la recherche en soins en France dans les établissements sanitaires et médico-sociaux.

L’objectif est d’impulser le développement d’un potentiel de recherche en France dans le domaine des soins paramédicaux et d’en promouvoir l’excellence.

Etablissements sanitaires et médico-sociaux mutualistes

La Bourse Avenir Recherche en Soins -BARS-, lancée en 2013 par la Fondation de l’Avenir en partenariat avec l’Ecole supérieure Montsouris (ESM), est destinée à l’ensemble des établissements sanitaires et médico-sociaux mutualistes (MCO, SSR, EHPAD, IME, MAS, etc.) adhérents à la Mutualité Française.

Financer une formation diplômante

Cette bourse permet de financer une formation diplômante pour un professionnel soignant impliqué dans un projet de recherche en soins, ainsi que son salaire correspondant au mi-temps consacré aux travaux de recherche.

Cette bourse a pour objectif de financer :
• la formation et la présence aux regroupements du Diplôme d’Université« Initiation Recherche en Soins » proposé par l’ESM (en partenariat avec l’Université Paris Est-Créteil Val-de-Marne) ;
• et une partie du salaire consacré aux travaux de recherche.

Nouveauté 2021
Pour la première fois, une Fondation abritée s’associe à la Fondation de l’Avenir pour soutenir une BARS.
Si l’un des candidats présente des travaux portant sur la lutte contre l’isolement des personnes âgées, il pourra être soutenu par la Fondation MUTAC, selon les mêmes modalités. Partie prenante des phases de sélection, des comités de suivi et du jury final, la Fondation MUTAC accompagnera le Lauréat tout au long de sa formation.

Organisation et calendrier de la formation 

La formation est organisée en alternance à raison de 7 regroupements de 2 ou 3 jours sur l’ESM (Créteil), un temps sur site (28h) et un temps de stage (35h)

Date de début : octobre 2021
Date de fin : décembre 2022

Le cahier des charges ainsi que le dossier de candidature seront disponibles à partir du Lundi 22 Mars 2021 sur le site internet de la fondation de l’avenir.

Facteurs de décision influençant les infirmiers au réglage des alarmes de monitorage

Amélie Bouille Braut est cadre de santé à l’Unité de Surveillance Continue du CHU Angers. Elle vous présente une lecture critique d’une étude descriptive des facteurs influençant la décision des infirmières de régler et moduler les paramètres d’alarme des systèmes de monitorage aux soins intensifs.

Une étude publiée dans la revue francophone internationale de recherche infirmière.