La Recherche Paramédicale du Grand-Ouest

Dressings and securements for the prevention of peripheral intravenous catheter failure in adults (SAVE): a pragmatic, randomised controlled, superiority trial

THE LANCET  VOLUME 392, ISSUE 10145P419-430, AUGUST 04, 2018

Dressings and securements for the prevention of peripheral intravenous catheter failure in adults (SAVE): a pragmatic, randomised controlled, superiority trial

Prof Claire M Rickard, Nicole Marsh, Prof Joan Webster, Naomi Runnegar, Emily Larsen,  Matthew R McGrail

Published:July 26, 2018
Summary
Background
Two billion peripheral intravenous catheters (PIVCs) are used globally each year, but optimal dressing and securement methods are not well established. We aimed to compare the efficacy and costs of three alternative approaches to standard non-bordered polyurethane dressings.
Methods
We did a pragmatic, randomised controlled, parallel-group superiority trial at two hospitals in Queensland, Australia. Eligible patients were aged 18 years or older and required PIVC insertion for clinical treatment, which was expected to be required for longer than 24 h. Patients were randomly assigned (1:1:1:1) via a centralised web-based randomisation service using random block sizes, stratified by hospital, to receive tissue adhesive with polyurethane dressing, bordered polyurethane dressing, a securement device with polyurethane dressing, or polyurethane dressing (control). Randomisation was concealed before allocation. Patients, clinicians, and research staff were not masked because of the nature of the intervention, but infections were adjudicated by a physician who was masked to treatment allocation. The primary outcome was all-cause PIVC failure (as a composite of complete dislodgement, occlusion, phlebitis, and infection [primary bloodstream infection or local infection]). Analysis was by modified intention to treat. This trial is registered with the Australian New Zealand Clinical Trials Registry, number ACTRN12611000769987.
Findings
Between March 18, 2013, and Sept 9, 2014, we randomly assigned 1807 patients to receive tissue adhesive with polyurethane (n=446), bordered polyurethane (n=454), securement device with polyurethane (n=453), or polyurethane (n=454); 1697 patients comprised the modified intention-to-treat population. 163 (38%) of 427 patients in the tissue adhesive with polyurethane group (absolute risk difference −4·5% [95% CI −11·1 to 2·1%], p=0·19), 169 (40%) of 423 of patients in the bordered polyurethane group (–2·7% [–9·3 to 3·9%] p=0·44), 176 (41%) of 425 patients in the securement device with poplyurethane group (–1·2% [–7·9% to 5·4%], p=0·73), and 180 (43%) of 422 patients in the polyurethane group had PIVC failure. 17 patients in the tissue adhesive with polyurethane group, two patients in the bordered polyurethane group, eight patients in the securement device with polyurethane group, and seven patients in the polyurethane group had skin adverse events. Total costs of the trial interventions did not differ significantly between groups.
Interpretation
Current dressing and securement methods are commonly associated with PIVC failure and poor durability, with simultaneous use of multiple products commonly required. Cost is currently the main factor that determines product choice. Innovations to achieve effective, durable dressings and securements, and randomised controlled trials assessing their effectiveness are urgently needed.
Funding
Australian National Health and Medical Research Council.

RECHERCHE Infirmiers associés

Pour quelle étude?

PROPOSE : Prise en charge des veinites avec utilisation de traitements à visée symptomatique.

Une étude promue par le CHU de Tours

Les objectifs

L’objectif principal du projet est de comparer l’évolution de la douleur provoquée par une veinite non compliquée avec l’application d’une crème à base de lidocaïne (Osmogel®) ou un pansement alcoolisé à 70°.

Il s’agit d’un essai randomisé (ratio 1:1:1), multicentrique en ouvert

Qui?

L’étude s’adresse aux patients âgés de 18 ans ou plus présentant une veinite non compliquée sur cathéter veineux périphérique. 

Comment

Les patients seront randomisés et alloués à deux groupes traitements ((pansement alcoolisé à 70° ou crème à base de lidocaîne (Osmogel®)) ou un groupe contrôle (crème émolliente).

En savoir plus

Télécharger le résumé de l’étude :

Contactez BROUILLET GUILLAUME G.BROUILLET@chu-tours.fr

BROUILLET Guillaume

Infirmier de Recherche Clinique

Service de Médecine interne et maladies infectieuses

C.H.R.U. Bretonneau, 37044 TOURS CEDEX 9

Téléphone: 02 47 47 90 62

Calendrier

Accord de principe souhaité avant le 05 octobre 2022.

La date est dépassée? N’hésitez pas à appeler Guillaume Brouillet pour discuter de son projet, des partenariats sont toujours possibles.

Comment choisir une méthode fiable et valide pour mesurer les variations de volumes lié à un lymphœdème?

Le réseau Recherches et Innovations du GIRCI Grand-Ouest, vous propose chaque premier jeudi du mois, de 14h30 à 15h, un webinaire animé par un professionnel du Grand-Ouest investi dans la recherche paramédicale. Ces webinaires sont accessibles sur inscription ou en replay.

Le 1er décembre, Axel Di Vittorio vous présentera une lecture critique d’article sur le thème « Comment choisir une méthode fiable et valide pour mesurer les variations de volumes liées à un lymphoedème? « 

Axel Di Vittorio est masseur-kinésithérapeute au CHU de Rennes.

Rendez-vous sur e-C@RES, l’annuaire de la recherche en soins pour découvrir son profil.

Formation LireGO : Publier un article scientifique

Formation de 45 minutes en e-learning pour apprendre à rédiger un article et choisir le journal auquel le soumettre.

Public cible et prérequis

Cette formation s’adresse aux acteurs de la recherche clinique, désirant publier un article dans une revue scientifique.

Aucun prérequis n’est demandé pour cette formation.

 Contenu et objectifs

Lors d’une étude clinique, il est préférable de préparer la publication dès le début du projet, au moment même de la conception du protocole. Grâce à cette formation, vous serez capable de :

  • Définir les règles courantes de rédaction et soumission d’un article scientifique pour publication
  • Comprendre comment choisir le journal auquel soumettre votre article

Pour cela, cette formation, estimée à 45 minutes, est composée de quatre parties :

  • Choisir le type d’article
  • Rédiger l’article
  • Choisir le journal auquel soumettre l’article
  • Avoir la réponse du journal
 Modalités et délais d’accès

La formation est proposée en e-learning, sur une plateforme dédiée, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 après identification (mail et mot de passe).

L’accès est valable 6 mois à compter de la validation de l’inscription.

 Tarifs

Le Réseau LireGO étant financé par le GIRCI Grand Ouest, des accès gratuits aux formations sont appliqués aux personnels des établissements publics de santé des régions Bretagne, Pays de la Loire, et Centre-Val de Loire.

Plus d’informations ici.

Et n’oubliez pas, nos autres formations disponibles sur notre site : www.lirego.fr

LE LIVRE BLANC DE LA PROMOTION DE LA RECHERCHE PARAMEDICALE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

La Commission Nationale des Coordonnateurs Paramédicaux de la Recherche (CNCPR)  a travaillé sur la rédaction d’un livre blanc dans l’objectif de promouvoir la recherche paramédicale  au sein des établissements de santé.

livre blanc vignette

La CNCPR est née en janvier 2015.

Son objectif global est de promouvoir, développer, valoriser et structurer un réseau dans ce domaine.

Elle est sous la responsabilité d’un coordonnateur général des soins et c’est Monsieur Durand, Coordinateur général des soins du CHU de Bordeaux, qui en assure cette mission pour l’ensemble des CHU. 

Avec ce livre blanc, véritable feuille de route pour le développement de la recherche paramédicale en France, les membres de la CNCPR apportent des propositions concrètes en termes de structuration de la recherche, de formations et d’innovations pour répondre aux évolutions des besoins de santé de la population tout en  intégrant l’usager au centre de ces actions.

CE RÉFÉRENTIEL EST ARTICULÉ AUTOUR DE 5 AXES
  • Axe 1 : Une politique affichée : Au sein du territoire de santé et de la région (GHT et groupement inter-CHU)
  • Axe 2 : Structurer l’organisation de la recherche paramédicale
  • Axe 3 : Développer une culture scientifique et de recherche des professionnels paramédicaux
  • Axe 4 : La formation initiale et continue : un levier pour développer les compétences en recherche
  • Axe 5 : Contribuer à une recherche intégrée dans le territoire
Téléchargez le document

appelsprojetsrecherche.fr

Pour la recherche de financement

appelsprojetsrecherche.fr est un portail à destination des acteurs de la recherche. Inscrit dans le cadre de la Loi de Programmation de la Recherche, il est porté aujourd’hui par six partenaires : l’ADEME, l’ANR, l’Inserm / ANRS-MIE, l’Anses et l’INCa.

Il offre un accès unifié aux appels à projets et à candidatures à venir et en cours, pour une plus grande visibilité de l’offre de financement.

https://www.appelsprojetsrecherche.fr/

Appels d’offre MESSIDORE : Programme de recherche collaborative en santé

Lancé par l’INSERM, avec le soutien du Ministère de la santé et de la prévention, MESSIDORE est un programme de recherche collaborative visant à accompagner financièrement des projets associant des équipes de recherche (dont au moins une sous tutelle INSERM) et des offreurs de soins.

Méthodologie des Essais cliniques Innovants, Dispositifs, Outils et Recherches exploitant les données de santé et les biobanques.

L’objectif de ce programme est de soutenir le continuum de la recherche en santé et d’enclencher une nouvelle dynamique de collaboration avec les acteurs du soin sur des thématiques scientifiques cruciales, depuis les nouvelles méthodologies d’essais jusqu’au développement de l’expertise sur l’utilisation des données de santé. Il sera mené en lien avec le renforcement des passerelles soins recherche développées par l’Inserm pour permettre à des professionnels du soin de sanctuariser une part de leur activité pour des projets de recherche.

Un des enjeux consiste à rapprocher les équipes de recherche académiques, impliquant au moins une équipe labélisée Inserm, et des offreurs de soin.

Thematiques

Les projets de recherche pour cette première édition sont attendus sur les 2 axes suivants :  

Axe 1 – Essais cliniques innovants, essais sur les dispositifs médicaux, essais en ville

Sont attendus entre autres :

  • des essais s’appuyant sur des registres (registry-nested trials) ;
  • des essais s’appuyant sur des bases de données existantes, par exemple issues d’essais cliniques randomisés, ou nichés dans le SNDS (système national des données de santé) ;
  • des « essais plateformes » ;
  • des essais de médecine personnalisée ;
  • des essais cliniques en ville et ayant par exemple comme objectif l’évaluation des interventions en prévention primaire.

Cet axe soutiendra également des travaux de recherche appliquée et d’évaluation portant sur différents stades de développement de dispositifs médicaux (au sens de la réglementation européenne), y compris des dispositifs utilisant des techniques d’intelligence artificielle (Softwares as medical devices, ou SAMD), et à l’exclusion d’études médico-économiques sur les dispositifs médicaux soutenus dans le cadre du programme de recherche médico-économique du Ministère de la santé et de la prévention.

Axe 2 – Études utilisant des données de santé ou reposant sur l’exploitation de biobanques

Cet axe vise à soutenir des projets s’appuyant sur des études, des bases de données ou des collections biologiques existantes, en particulier s’ils associent plusieurs études ou collections biologiques et favorisent leur harmonisation et/ou le partage des données, concernent les enjeux liés à la reproductibilité des résultats scientifiques, et/ou permettent la structuration et la pérennisation des études. Le développement d’outils et de méthodologies de traitements de données multimodales (données « omiques », données d’imagerie…), ainsi que d’outils innovants favorisant le partage et la réutilisation de données seront soutenus.

Eligibilité

Ce programme s’adresse à l’ensemble de la communauté nationale de la recherche en santé. Les projets doivent être collaboratifs, voire intégratifs associant deux voire plusieurs disciplines de la recherche en santé (épidémiologie, clinique, biologie fondamentale, biostatistique, recherche technologique, sciences humaines et sociales…).

Des collaborations pourront être proposées avec les équipes du réseau des centres d’investigation clinique (CIC), de l’infrastructure F-Crin ou unités de services (notamment France Cohortes), ou les entrepôts de données (centres hospitaliers ou autres acteurs). En fonction des projets, d’autres partenaires pourront être recherchés, tels que les départements universitaires de médecine générale ou les maisons de santé, notamment pour les essais cliniques en ville.

Les projets pouvant être financés via d’autres programmes de financement de la recherche, notamment ceux du Ministère de la Santé et de la Prévention, de l’INCa, de l’ANRS-MIE et de l’IReSP, ne sont pas éligibles.

financement

Sont éligibles des projets de 12 à 48 mois. Les financements alloués seront de 50 000€ minimum, sans maximum, dans la limite du budget total disponible pour le programme.

Le financement de stagiaires, masters, doctorants et post-doctorants est autorisé.

calendrier de selection

La date limite de soumission est fixée au 14 octobre 2022 à 16h.

La sélection des projets est prévu pour fin 2022.

soumission des projets

Le dossier de candidature complet (documents Word et Excel ci-dessous) devra être soumis à l’adresse messidore@inserm.fr.

Le dossier de candidature doit être rédigé en anglais pour la partie scientifique et en français pour l’annexe financière.

En savoir plus

Pour toute demande de précisions merci de vous adresser à messidore@inserm.fr

  • Dossier de candidature :
  • Texte et règlement
accompagnement professionnels du Grand-Ouest

Nous vous invitons à vous rapprocher de votre établissement de rattachement au plus tôt si vous souhaitez déposer un projet à cet appel d’offre. Le réseau Recherches et Innovations Paramédicales peut vous aider dans ces démarches.

Appels d’offre inter-régionaux : PHRC-I & ReSP-IR (soins primaires )

La Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS) reconduit, cette année, les appels à projets inter-régionaux pour financer

  • des programmes de recherche sur les soins et l’offre de soins (N° DGOS/PF4/2022/136) : PHRC-I
  • des projets de recherche en soins primaires (N° DGOS/PF4/2022/153) : ReSP-IR

Le GIRCI Grand Ouest a le plaisir de vous annoncer le lancement de ces campagnes au niveau de l’inter région.

les appels a projet
PHRC-I : Programme Hospitalier de Recherche Clinique Inter-régional

Le PHRC-I soutient une politique de recherche partenariale entre les différents établissements de santé d’une même interrégion et permet l’émergence de projets portés par des équipes souhaitant s’initier à la recherche clinique.
Le PHRC finance les projets de recherche dont les objectifs sont :

  • la mesure de l’efficacité des technologies de santé ; dans cet objectif, les recherches prioritairement financées sont celles qui contribueront à l’obtention de recommandations de fort grade ;
  • évaluer la sécurité, la tolérance ou la faisabilité de l’utilisation des technologies de santé chez l’Homme.

Les résultats des projets devront permettre de modifier la prise en charge des patients.

Le GIRCI Grand Ouest encourage les projets s’appuyant sur :

  • Les réseaux de compétence et les projets financés par les Appels à Projets du GIRCI-GO
  • Les réseaux interrégionaux d’investigateurs
ReSP-IR : Recherche en Soins Primaires Inter-Régional

Cet appel à projets vise à développer les collaborations entre acteurs de la recherche en soins primaires, en favorisant les partenariats et en associant l’ensemble des acteurs de la recherche à l’échelle d’un territoire. Les projets de recherche sélectionnés dans ce cadre ont pour objectif l’amélioration des prises en charge des patients et de la performance du système de santé.

L’appel à projets de recherche en soins primaires interrégional comporte trois objectifs :

  • produire des connaissances scientifiques utilisables dans les prises de décisions ou les pratiques des professionnels de santé composant les équipes de soins primaires ;
  • encourager l’organisation et le développement de collaborations entre les différents acteurs concourant à la mise en œuvre des soins primaires sur l’ensemble d’un territoire ;
  • favoriser la création d’écosystèmes sensibilisés aux pratiques de la recherche en soins primaires.
Thematiques
PHRC-I

L’ensemble des thématiques ou problématiques de santé que les porteurs souhaiteraient soumettre à candidature sont éligibles et bienvenues, à l’exception des sujets concernant les infections liées aux VIH, VHB et VHC, SARS-coV-2 et les maladies infectieuses émergentes.
Les projets portant sur la recherche en santé mentale et en psychiatrie – et tout particulièrement en pédopsychiatrie – ainsi que ceux portant sur les différents types de préventions en santé, sont particulièrement attendus. Ces thématiques sont considérées comme prioritaires.

ReSP-IR

Porte sur toutes les pathologies du domaine de la santé dès lors qu’elles relèvent d’une
recherche à laquelle participent les professionnels des soins primaires. L’ensemble des thématiques ou problématiques de santé sont éligibles et bienvenues.

Eligibilité

Le dépôt et le portage d’un projet associent systématiquement, d’une part, un porteur individuel comme investigateur coordonnateur scientifique et, d’autre part, une personnalité morale (gestionnaire) assurant la coordination administrative du projet (établissement de santé, un Groupement de coopération sanitaire (GCS), une maison de santé ou un centre de santé) .

PHRC-I

Le PHRC-I est ouvert à l’ensemble des professionnels des établissements de santé du territoire, aux GCS, aux maisons de santé et centres de santé de notre interrégion.

L’investigateur coordonnateur ne doit jamais avoir précédemment obtenu un financement PHRC-N, PHRC-I (anciennement Régional – PHRC-R), PHRC-K.

ReSP-IR

Afin d’encourager la coordination de l’ensemble des acteurs de la recherche en santé sur un territoire, les projets de recherche devront associer au minimum :

  • un acteur des soins primaires (professionnels de santé en ville, cabinets, maisons de santé, centres de santé, CPTS, etc.) et
  • un autre acteur de la recherche (établissements de santé, universités, établissements publics à caractère scientifique et technologique, etc).

L’établissement de santé, le GCS, la maison ou le centre de santé coordonnateur doit être situé au sein de l’interrégion HUGO (Bretagne, Pays de Loire, Centre Val de Loire).

Les projets doivent être multicentriques avec :

  • Au moins 3 centres de notre inter-région (CHU, CH, maisons de santé …)
  • Au moins 50% des centres et 50% des inclusions prévisionnelles dans l’inter-région Grand-Ouest
Budget
PHRC-I

L’appel à projets est doté de 2 800 000 €.
Chaque projet sera soutenu à hauteur de 260 000 € maximum.

ReSP-IR

Chaque projet sera soutenu à hauteur de 300 000€ maximum.

calendrier de selection

La sélection des projets est réalisé en deux étapes, la lettre d’intention puis le dossier complet pour les candidats ayant été retenus à l’étape 1.

soumission des projets

La plateforme de dépôt des lettres l’intention sera disponible fin septembre : les investigateurs souhaitant candidater sont invités à se connecter sur le site internet du GIRCI GO à partir de cette date afin de déposer en ligne une lettre d’intention.

Nous vous invitons à vous rapprocher de votre établissement de rattachement au plus tôt si vous souhaitez déposer un projet à cet appel d’offre. Le réseau Recherches et Innovations Paramédicales peut vous aider dans ces démarches.

En savoir plus

Vous retrouverez le guide d’instruction complet sur le site internet du GIRCI GO : https://www.girci-go.org/calendriers-des-campagnes-phrci-et-resp-ir-2022-3572/

Ci-dessous les notes d’information de la DGOS et un courrier des Professeurs Alain SARAUX, coordonnateur du GIRCI GO, et Alain DUPUY, Président de la Commission d’Evaluation Scientifique, relatif à ces campagnes.

Courrier de lancement :

NOTE D’INFORMATION N° DGOS/PF4/2022/136 relative aux programmes de recherche PHRC-I

NOTE D’INFORMATION N° DGOS/PF4/2022/153 relative aux programmes de recherche ReSP-IR

L’intelligence Stratégique dans les Organisations Hospitalières

Le réseau Recherches et Innovations du GIRCI Grand-Ouest, vous propose chaque premier jeudi du mois, de 14h30 à 15h, un webinaire animé par un professionnel du Grand-Ouest investi dans la recherche paramédicale. Ces webinaires sont accessibles sur inscription ou en replay.

Le 10 novembre 2022, Noémie Carayon vous présentera son projet de recherche sur le thème de l’L’intelligence Stratégique dans les Organisations Hospitalières.

Noémie Carayon est cadre de santé au CHU de Rennes.

Rendez-vous sur e-C@RES, l’annuaire de la recherche en soins pour découvrir son profil.

Impact du Covid sur l’obésité pédiatrique 

Le réseau Recherches et Innovations du GIRCI Grand-Ouest, vous propose chaque premier jeudi du mois, de 14h30 à 15h, un webinaire animé par un professionnel du Grand-Ouest investi dans la recherche paramédicale. Ces webinaires sont accessibles sur inscription ou en replay.

Le 6 octobre 2022, Emmanuelle Labarre vous présentera une lecture critique de l’article « Explaining the complex impact of the Covid‑19 pandemic on children with overweight and obesity: a comparative ecological analysis of parents’ perceptions in three countries » P. Nowicka et al., BMC Public Health 2022.

A travers cet article Emmanuelle abordera la recherche qualitative.

Emmanuelle Labarre est Infirmière de Pratique Avancée au CHU d’Angers.

Rendez-vous sur e-C@RES, l’annuaire de la recherche en soins pour découvrir son profil.

Ventilation Per-opératoire en Chirurgie Cardiaque : Impact sur le Devenir Post-Opératoire

Le réseau Recherches et Innovations du GIRCI Grand-Ouest, vous propose chaque premier jeudi du mois, de 14h30 à 15h, un webinaire animé par un professionnel du Grand-Ouest investi dans la recherche paramédicale. Ces webinaires sont accessibles sur inscription ou en replay.

Le 1er septembre 2022, Nathalie Demaure et Jehanne Le Cunff ont présenté leur projet de recherche sur le thème de la Ventilation Per-opératoire en Chirurgie Cardiaque : Impact sur le Devenir Post-Opératoire.

Nathalie Demaure et Jehanne Le Cunff sont infirmières anesthésistes au CHU de Rennes.

Rendez-vous sur e-C@RES, l’annuaire de la recherche en soins pour découvrir leurs profils.