La Recherche Paramédicale du Grand-Ouest

Dressings and securements for the prevention of peripheral intravenous catheter failure in adults (SAVE): a pragmatic, randomised controlled, superiority trial

THE LANCET  VOLUME 392, ISSUE 10145P419-430, AUGUST 04, 2018

Dressings and securements for the prevention of peripheral intravenous catheter failure in adults (SAVE): a pragmatic, randomised controlled, superiority trial

Prof Claire M Rickard, Nicole Marsh, Prof Joan Webster, Naomi Runnegar, Emily Larsen,  Matthew R McGrail

Published:July 26, 2018
Summary
Background
Two billion peripheral intravenous catheters (PIVCs) are used globally each year, but optimal dressing and securement methods are not well established. We aimed to compare the efficacy and costs of three alternative approaches to standard non-bordered polyurethane dressings.
Methods
We did a pragmatic, randomised controlled, parallel-group superiority trial at two hospitals in Queensland, Australia. Eligible patients were aged 18 years or older and required PIVC insertion for clinical treatment, which was expected to be required for longer than 24 h. Patients were randomly assigned (1:1:1:1) via a centralised web-based randomisation service using random block sizes, stratified by hospital, to receive tissue adhesive with polyurethane dressing, bordered polyurethane dressing, a securement device with polyurethane dressing, or polyurethane dressing (control). Randomisation was concealed before allocation. Patients, clinicians, and research staff were not masked because of the nature of the intervention, but infections were adjudicated by a physician who was masked to treatment allocation. The primary outcome was all-cause PIVC failure (as a composite of complete dislodgement, occlusion, phlebitis, and infection [primary bloodstream infection or local infection]). Analysis was by modified intention to treat. This trial is registered with the Australian New Zealand Clinical Trials Registry, number ACTRN12611000769987.
Findings
Between March 18, 2013, and Sept 9, 2014, we randomly assigned 1807 patients to receive tissue adhesive with polyurethane (n=446), bordered polyurethane (n=454), securement device with polyurethane (n=453), or polyurethane (n=454); 1697 patients comprised the modified intention-to-treat population. 163 (38%) of 427 patients in the tissue adhesive with polyurethane group (absolute risk difference −4·5% [95% CI −11·1 to 2·1%], p=0·19), 169 (40%) of 423 of patients in the bordered polyurethane group (–2·7% [–9·3 to 3·9%] p=0·44), 176 (41%) of 425 patients in the securement device with poplyurethane group (–1·2% [–7·9% to 5·4%], p=0·73), and 180 (43%) of 422 patients in the polyurethane group had PIVC failure. 17 patients in the tissue adhesive with polyurethane group, two patients in the bordered polyurethane group, eight patients in the securement device with polyurethane group, and seven patients in the polyurethane group had skin adverse events. Total costs of the trial interventions did not differ significantly between groups.
Interpretation
Current dressing and securement methods are commonly associated with PIVC failure and poor durability, with simultaneous use of multiple products commonly required. Cost is currently the main factor that determines product choice. Innovations to achieve effective, durable dressings and securements, and randomised controlled trials assessing their effectiveness are urgently needed.
Funding
Australian National Health and Medical Research Council.

Page en cours de réalisation

Page en cours de construction

Page en cours de production

Page en cours de production

Le temps de survie des chocolats dans les services hospitaliers

Yoakim nous parlera d’un sujet d’actualité en cette saison d’après-fête :

Le temps de survie des chocolats dans les services hospitaliers!

Une étude publiée dans le BMJ dont Yoakim vous fera une lecture critique.

Inscrivez-vous et vous recevrez un e-mail pour vous connecter au webinaire à 14h30 !

Vous n’êtes pas sûr de pouvoir vous libérez ? Inscrivez-vous, vous recevrez l’enregistrement dans les prochains jours.

Organisation nationale de la recherche sur la Covid -19

Organisation nationale de la recherche sur la Covid -19

Un courrier de Maurice-Pierre Planel, Directeur Général Adjoint de la Santé

Madame, Monsieur,

La situation épidémique actuelle donne lieu à une mobilisation sans précédent de la communauté scientifique pour mieux comprendre le coronavirus et développer des traitements. A ce jour, près de cent essais cliniques sur la covid-19 ont pu être lancés, grâce notamment à la réduction des délais d’autorisation par une procédure d’examen accéléré des dossiers (dite « fast-track »).

A la demande des ministères chargés de la santé et de la recherche, des points d’amélioration ont toutefois été proposés notamment en termes de coordination nationale de la recherche clinique et de simplification de sa mise en œuvre en période de crise sanitaire.

A cet effet une instance de concertation composée de différents acteurs de la recherche impliquant la personne humaine a été créé pour contribuer à réguler les études cliniques et précliniques portant sur la Covid-19. Le comité ad-hoc de pilotage national des essais thérapeutiques et autres recherches (CAPNET) est opérationnel depuis le 3 novembre. Il a pour mission d’attribuer un label de « priorité nationale de recherche » afin de prioriser les essais les plus prometteurs.

Ce comité est composé des représentants des directions d’administration centrale (DGS, DGOS, DGRI), de représentants institutionnels de la recherche en santé, des promoteurs d’essais cliniques académiques (Conférence des Directeurs Généraux de CHU, Conférence des Présidents de CME, Conférence des Doyens de Faculté de Médecine) et de représentants des usagers. Des représentants de REACTing, de l’ANSM et des CPP y participent également en qualité de contributeurs, sans pouvoir décisionnaire, afin d’éclairer le CAPNET sur les essais en cours. La présence de l’ANSM et des CPP au sein du comité ne conditionnera en rien l’avis final rendu par ces instances.

S’appuyant notamment sur les évaluations scientifiques et méthodologiques réalisées par le conseil scientifique du consortium REACTing, ce comité de pilotage national délivrera le label de « priorité nationale de recherche » à des projets à fort impact potentiel parmi les essais cliniques en cours et à venir. Les futures recherches non interventionnelles feront également l’objet d’une évaluation par le CAPNET.

A noter que l’octroi du label ouvrira, aux seules études concernées, l’accès à une procédure d’examen accélérée des dossiers d’autorisation par le CPP, et l’ANSM en cas de RIPH1, à une valorisation spécifique relative aux inclusions qui seront réalisées (valorisation par points SIGREC), et à un éventuel financement de ces études. Les investigateurs et promoteurs sont encouragés à concentrer le recrutement de leurs patients sur les études qui bénéficieront du label de « priorité nationale de recherche » délivré par le CAPNET.

Parallèlement, un décret dont la parution est imminente1 mettra fin à la procédure de « fast-track » automatique pour toute recherche sur la Covid-19. Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint ci-dessous la procédure de soumission des recherches pour autorisation par les CPP qui sera mise en œuvre dès publication de ce décret.

Ces éléments feront l’objet d’une communication par les ministères dès publication du décret. Nous souhaitions vous en informer en amont.

Merci par avance aux fédérations, conférences et structures représentatives de bien vouloir transmettre ce message à leurs adhérents / membres.

Je vous prie de croire en l’assurance de mes sincères salutations.

Maurice-Pierre PLANEL, Directeur général adjoint, Direction Générale de la Santé, 14 avenue Duquesne, 75350 PARIS 07 SP

1 Le décret dont il est question dans le mail a été publié samedi 5 décembre 2020.


Informations aux promoteurs 

Les ministères chargés de la santé et de la recherche ont mis en place un dispositif de coordination de la recherche clinique portant sur la Covid-19 au niveau national pour prioriser les projets à fort potentiel et les accélérer.

C’est ainsi qu’est créé un comité ad-hoc de pilotage national des essais thérapeutiques et autres recherches (CAPNET), composée de différents acteurs de la recherche clinique dont les rôles principaux sont d’attribuer un label de « priorité nationale de recherche » et d’exercer un suivi de la recherche clinique développée sur la Covid-19.

En conséquence, les modalités d’évaluation des dossiers soumis pour autorisation règlementaire de recherches impliquant la personne humaine Covid-19, sont modifiées.

  • Désormais, l’examen accéléré des dossiers de recherche sur la Covid 19 par une procédure dite « fast-track » CPP et ANSM est conditionné à l’octroi d’un label de « priorité nationale de recherche », par le CAPNET qui s’appuie notamment sur une évaluation scientifique et méthodologique réalisée par le conseil scientifique du consortium REACTing (les critères utilisés pour décerner à un projet le label de « Priorité nationale de recherche » feront l’objet d’une communication sur le site du ministère chargé de la santé et sur le site de REACTing https://reacting.inserm.fr/research-priorities/)

Le label « priorité nationale de recherche » permet en outre une valorisation spécifique relative aux inclusions qui seront réalisées via le système d’information et de gestion de la recherche et des essais cliniques (SIGREC) ainsi que l’accès à un financement institutionnel éventuel.

  • En l’absence de label « priorité nationale de recherche », le dossier pour autorisation réglementaire est traité dans les délais habituels d’examen de dossier d’autorisation règlementaire de recherches impliquant la personne humaine.

1) Soumission de votre étude pour autorisation règlementaire

Dans tous les cas

– Vos contacts privilégiés au sein de la DGS-PP1 sont Mme Errard (sonia.errard@sante.gouv.fr ), et M. Daniel (arnaud.daniel@sante.gouv.fr) et au sein de la cellule recherche Mme Mendes (marie.mendes@sante.gouv.fr) et la boite fonctionnelle ccs-pole-recherche@sante.gouv.fr

– Afin d’anticiper la soumission de votre recherche merci d’indiquer à ces contacts la date à laquelle votre protocole complet et son résumé seront disponibles et la date à laquelle votre dossier complet (pièces habituelles) sera disponible pour dépôt sur le SIRIPH.

Si vous ne sollicitez pas le label de priorité nationale de recherche,

– Vous solliciterez vos contacts privilégiés (voir « dans tous les cas ») avant toute soumission sur le SIRIPH.

– Vous déposerez un dossier complet (pièces habituelles en conformité avec les arrêtés fixant le contenu et les modalités de présentation du dossier de demande d’avis – voir fin de mail) sur le SIRIPH et auprès de l’ANSM selon les procédures habituelles.

– Sur le SIRIPH, vous devrez déclencher la soumission de votre dossier pour qu’un CPP soit tiré au sort automatiquement et prenne charge votre dossier.

– Pour toute correspondance il conviendra de nous indiquer le numéro SIRIPH de votre projet et le titre de celui-ci.

Si au contraire, vous souhaitez obtenir le label de priorité nationale de recherche :

– Vous solliciterez vos contacts privilégiés (voir « dans tous les cas ») avant toute soumission sur le SIRIPH.

– Vous serez invité à adresser à vos contacts privilégiés le dossier de votre étude (composé à minima du protocole et son résumé) afin que la DGS oriente le dossier vers le conseil scientifique de REACTing et le CAPNET pour examen.

– En parallèle, vous serez invité à déposer le dossier complet de la recherche (pièces habituelles en conformité avec les arrêtés fixant le contenu et les modalités de présentation du dossier de demande d’avis – voir fin de mail) sur le SIRIPH sans « soumettre le dossier ».

– Vous pourrez être sollicité par le CAPNET afin que le comité dispose d’éléments d’information complémentaires (ex : éléments de faisabilité de votre étude).

–  Si le label de priorité nationale de recherche est attribué à votre dossier, la DGS attribuera votre dossier (dans un délai compris entre 8 et 14 jours maximum suivant le dépôt de votre dossier) vers un CPP disponible et ayant accepté d’examiner un projet de recherche en lien avec la COVID 19.

– Si le label de priorité nationale de recherche n’est pas attribué à votre dossier à l’issue de son examen par le CAPNET, un CPP désigné par tirage au sort examinera votre projet dans les délais habituels d’examen.

– Pour toute correspondance il conviendra de nous indiquer le numéro SIRIPH de votre projet et le titre de celui-ci.

– Le dossier de la recherche devra être complet (pièces habituelles) sur le SIRPH avant transmission au CPP (que cet examen soit réalisé dans le cadre d’une instruction « fast track » ou non).

– Afin d’inscrire votre dossier le plus aisément dans le circuit d’examen des projets par le conseil scientifique de REACTing et le CAPNET, nous vous recommandons de soumettre vos projets préférentiellement entre le jeudi et le lundi.

– Veuillez aussi noter que dans le cas d’un essai dont le dossier/protocole n’est pas encore complet, il est possible d’adresser une lettre d’intention à REACTing (transmettre à covid.reacting@inserm.fr), qui vous permettra éventuellement de rejoindre un groupe de travail et de bénéficier d’un appui pour finaliser votre projet.

2) Suivi de votre étude

– Si votre recherche est une RIPH 1 thérapeutique, vous serez invité à nous transmettre la liste des centres investigateurs initiaux.

– Vous préciserez l’adresse mail (par exemple adresse fonctionnelle) que nous pouvons mentionner sur le site du ministère (voir point 3) s’agissant de la RIPH que vous portez en tant que promoteur/investigateur.

– Pour votre bonne information, s’il s’agit d’une RIPH 1 thérapeutique, nous reviendrons vers vous après son autorisation pour le suivi de l’ouverture des centres et des inclusions.

3) Publication des études sur le site du ministère

– Le ministère des solidarités et de la santé publie sur son site internet la liste des projets de recherche clinique menés sur la COVID19 ayant satisfait aux autorisations réglementaires (CPP et si RIPH1 ANSM) ce, afin de donner de la visibilité à ces travaux et favoriser les collaborations entre équipes.

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/covid-19-informations-aux-professionnels-de-sante/article/liste-des-projets-de-recherche-therapeutique-sur-le-covid19-autorises-et-en-429303

– Le ministère publie également des informations synthétiques (acronyme, promoteur, contact, titre) pour les études non encore autorisées mais étant en cours d’instruction (CPP/ANSM).

4) Soumission ANSM

Les modalités de soumission à l’ANSM (RIPH1) sont maintenant précisées sur le site de l’agence :

https://www.ansm.sante.fr/Activites/Essais-cliniques/COVID-19-Essais-cliniques-en-cours/%28offset%29/0

et

https://www.ansm.sante.fr/Activites/Medicaments-et-produits-biologiques/Demande-d-autorisation-initiale-pour-un-essai-clinique-en-lien-avec-la-prise-en-charge-du-COVID-19/(offset)/0

Liste des arrêtés

1.      Arrêté du 2 décembre 2016 fixant le contenu, le format et les modalités de présentation du dossier de demande d’avis au comité de protection des personnes sur un projet de recherche mentionné au 3° de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique
Version d’origine Version en vigueur Extrait du Journal officiel électronique authentifié (format: pdf, poids : 0.22 Mo)

2.     Arrêté du 2 décembre 2016 fixant le contenu et les modalités de présentation du dossier de demande d’avis au comité de protection des personnes sur un projet de recherche mentionnée au 1° ou au 2° de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique ne portant pas sur un produit mentionné à l’article L. 5311-1 du même code
Version d’origine Version en vigueur Extrait du Journal officiel électronique authentifié (format: pdf, poids : 3.22 Mo)

3.      Arrêté du 2 décembre 2016 fixant le contenu, le format et les modalités de présentation du dossier de demande d’avis au comité de protection des personnes sur un projet de recherche mentionnée au 1° ou au 2° de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique portant sur un produit cosmétique ou de tatouage
Version d’origine Version en vigueur Extrait du Journal officiel électronique authentifié (format: pdf, poids : 0.2 Mo)

4.       Arrêté du 2 décembre 2016 fixant le contenu, le format et les modalités de présentation du dossier de demande d’avis au comité de protection des personnes sur un projet de recherche mentionnée au 1° de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique portant sur un médicament à usage humain
Version d’origine Version en vigueur Extrait du Journal officiel électronique authentifié (format: pdf, poids : 0.21 Mo)

5.      Arrêté du 2 décembre 2016 fixant le contenu, le format et les modalités de présentation du dossier de demande d’avis au comité de protection des personnes sur un projet de recherche mentionnée au 1° et au 2° de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique portant sur un dispositif médical ou sur un dispositif médical de diagnostic in vitro
Version d’origine Version en vigueur Extrait du Journal officiel électronique authentifié (format: pdf, poids : 0.21 Mo)

6.     Arrêté du 21 décembre 2018 fixant le format du résumé du protocole d’une recherche impliquant la personne humaine mentionnée au 3° de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique ne comportant que des questionnaires ou des entretiens https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037852311&categorieLien=idVersion en vigueur Extrait du Journal officiel électronique authentifié (format: pdf, poids : 0.21 Mo)

Ludovic MEURET

IADE de recherche clinique

Fiche mise à jour en octobre 2020

Service

Service d’anesthésie – Pôle ASUR-MIG

Lieu d’exercice

CHU de Rennes

Thématiques de recherche / de prédilection

Patient Care Team (MeSH N04.590.715.550)

Douleur post-opératoire (MeSH C23.550.767.700 / C23.888.592.612.832)

Réseau de soin ou de recherche

Réseau RARRE : Recherche en Anesthésie Réanimation REnnaise (https://www.rarre.bzh)

Réseau TRYBU : TRauma sYstème Bretagne Urgence (https://trybu.org)

SFAR : membre de la Commission IADE GREIA 35 : Groupe de Recherche et d’Echange des Infirmiers Anesthésiste d’Ille et Vilaine (https://www.greia35.fr)

Projets de recherche / Articles scientifiques publiés

Projet de recherche en cours

COMFORT
« Effet comparé d’une échelle de confort et d’une échelle numérique de douleur sur la consommation d’opiacés en salle de surveillance post-interventionnelle »

Etude prospective multicentrique (RIPH 2).
Ludovic Meuret, Nicolas Fusco, Hélène Beloeil.
2021 (en cours de financement), anesthésie et médecine périopératoire.

Les paramédicaux et la prise en charge des polytraumatisés
« Questionnaire en ligne ayant pour objectif de réaliser une revue des besoins des personnels paramédicaux au sein d’un réseau breton de prise en charge des patients polytraumatisés (TRYBU) »
Ludovic Meuret, Thomas Lebouvier, Frédéric Fabre.
2021

Mes présentations vidéo

Mes coordonnées

0612478316 / 0299284321 poste 85413 / ludovic.meuret@chu-rennes.fr

Me suivre sur les réseaux sociaux

http://www.linkedin.com/in/ludovic-meuret35

APPELS À PROJETS DigH@cktion

Le but de DigH@cktion est d’aider au développement et à la réalisation de solutions digitales innovantes visant à améliorer le quotidien des patients et des soignants. Il a aussi comme mission de sensibiliser le grand public à des enjeux, événements et contenus concernant la Gastro-Entérologie.

20 sociétés savantes et association sont à l’origine de ce programme d’innovation : AFA, AFDIAG, AFEF, AFIHGE, APSSII, ANGH, CDU-HGE, CFP, CNPHGE, CNU, CREGG, FILFOIE, FIMATHO, GETAID SNFCP, FFCD, GFNG, SFED, SNFGE et SYNMAD.

L’appel à idées est ouvert !

  1. Déposez votre idée de solution digitale sur le site de DigH@cktion en 5 minutes via un formulaire simplifié.
  2. Notre équipe prendra contact avec vous pour échanger sur votre idée, et l’aider à la faire évoluer si besoin.
  3. En novembre, nous lancerons le vote des internautes : à vous de promouvoir votre idée et de mobiliser vos communautés ! Le classement obtenu sera pris en compte par le comité de sélection.
  4. Le 15 décembre, le comité de sélection choisira 12 idées pour participer au week-end de hackathon !
  5. Vous êtes sélectionné ? A vous de jouer : rendez-vous au hackathon, pitchez votre idée et constituez votre équipe pour 48h d’innovation et de création !

Pour avoir toute l’information sur DigH@cktion, consultez le site dighacktion.com

APPELS À PROJETS « DOULEUR » – Fondation APICIL

La fondation finance des projets qui participent à la progression des connaissances et/ou à l’amélioration de la prise en charge de la douleur.

Comment déposer un projet ?

Vous souhaitez nous envoyer votre projet, pour être étudié, il doit répondre aux critères suivants:

  • Participer à la progression des connaissances et/ou à l’amélioration de la prise en charge de la douleur
  • Avoir un caractère d’intérêt général
  • Poursuivre un but non lucratif
  • Etre novateur ou peu répandu
  • Se dérouler sur le territoire Français

La Fondation APICIL ne finance pas de petit matériel de distraction (bulles, tablettes, etc.) ni l’aménagement ou la décoration de d’espaces d’accueil ou de soins.

Procédure de sélection:

Tout projet adressé à la Fondation APICIL sera examiné par l’équipe de la Fondation APICIL qui le proposera ensuite au conseil scientifique pour expertise, puis au conseil d’administration pour validation.

Date limite de réponse : 15 octobre 2020

Appel à projets 2021 du Fonds France Canada pour la Recherche

Le Fonds France Canada pour la Recherche (FFCR) fait sa rentrée et lance son appel à projets 2021 « Nouvelles collaborations de recherche »!

Vous êtes un chercheur souhaitant débuter une nouvelle collaboration avec un.e homologue en France ou au Canada ? Vous avez jusqu’au 13 novembre (23h59 heure du Pacifique) pour déposer votre projet.

Le programme est ouvert uniquement aux chercheurs n’ayant jamais collaboré ensemble auparavant. Le financement attribué vise essentiellement à soutenir la mobilité des chercheurs et leurs étudiants. Les dossiers présentés doivent être des projets conjoints entre un établissement français (toutes les Universités, Grandes Écoles, et organismes de recherche sont éligibles) et une des 20 universités canadiennes membres du FFCR :

Les bourses sont attribuées pour une période de deux ans et leur montant peut varier de 8000 à 15000 CAD selon le budget présenté par les candidats.