RECHERCHE Infirmiers paramédicaux associés

Pour quelle étude?

TANDOORI : Impact de la fréquence de changement des lignes de perfusion sur les infections liées aux cathéters veineux centraux en réanimation – Essai randomisé contrôlé

Une étude promue par le CHU d’Angers

Les objectifs

L’étude de Rickard (Rickard et al., 2021) récemment publiée dans The Lancet montre qu’un changement systématique des lignes de perfusion des cathéters veineux centraux à 7 jours était équivalent à un changement à 4 jours en termes de prévention des infections. Cependant, même si des patients de réanimation ont été inclus dans cette étude, aucune donnée spécifique n’a été rapportée sur cette population. Il semble ainsi légitime de s’interroger sur la validité des résultats récents de Rickard sur une population spécifique de patients de réanimation. C’est ce que propose de faire la présente étude en évaluant l’impact d’une stratégie de fréquence de changement de lignes de perfusion tous les 7 jours versus tous les 4 jours sur le taux de patients présentant une infection liée aux cathéters

Qui?

Tout patient de réanimation porteur d’un cathéter veineux central depuis moins de 72h et dont la durée prévisible de maintien en place est de 7 jours minimum.

Comment

Essai randomisé multicentrique en ouvert en 2 bras parallèles, sur 2 ans.

2313 patients à inclure

La randomisation sera stratifiée en fonction des centres participants et des sites d’insertion des cathéters veineux centraux.

Chaque centre utilisera ses dispositifs médicaux habituels. En fonction du bras de randomisation, le changement des lignes de perfusion devra être réalisé tous les 4 jours (groupe contrôle) ou tous les 7 jours (groupe intervention). Tous les flacons de perfusion, les seringues, les tubulures et les raccords devront alors être changés.

Les solutés lipidiques, les traitements de chimiothérapie, les produits sanguins et les dispositifs de perfusion qui y sont associés devront être changés tous les jours selon les recommandations actuelles.

La perfusion de catécholamines ayant un impact très important sur l’hémodynamique du patient et un changement de tubulure pouvant avoir des conséquences péjoratives pour le patient, ces tubulures seront changées selon les procédures habituelles, la plupart du temps à l’arrêt des traitements.

Les patients seront suivis jusqu’à ce que le cathéter soit retiré ou jusqu’à sa sortie de réanimation. Le recueil des données sera censuré à J28.

En cas de suspicion d’infection sur cathéter, des hémocultures seront prélevées. Les cathéters seront changés si nécessaires. Toutes les données relatives à l’étude seront recueillies quotidiennement sur un eCRF

En savoir plus

Télécharger le résumé de l’étude :

Contactez Carole Haubertin Carole.Haubertin@chu-angers.fr

Carole HAUBERTIN
Infirmiere – Cadre de Santé
Médecine Intensive Réanimation

Unité 2
CHU d’Angers
Tel fixe : (02 41 3) 5 40 82
Portable: 06 65 80 68 98 ou 44082

Calendrier

Accord de principe souhaité pour mercredi 22 septembre!

La date est dépassée? N’hésitez pas à appeler Carole Haubertin pour discuter de son projet, des partenariats sont toujours possibles.

%d blogueurs aiment cette page :